Archive de la catégorie ‘ANNONCES’

LES ANTISEPTIQUES

Dimanche 31 octobre 2010

 

LES ANTISEPTIQUES dans ANNONCES                                               dans Les innovations de la Santé:médicales et pharmaceutique
http://www.chru-lille.fr/cap/ca5-04fev3.htm
Les antiseptiques

 

Les antiseptiques cutanés sont des médicaments qui servent à désinfecter plaies, brûlures, coupures et autres lésions cutanées.
Il existe différentes familles : l’antiseptique « à tout faire » n’existe pas et chacun possède ses indications et ses contre-indications.
Les antiseptiques sont parfois mal utilisés et peuvent être responsables d’intoxications, notamment chez les enfants…Certaines règles doivent donc être respectées.

I. Les différentes familles d’antiseptiques

Familles Utilisations Inconvénients Exemples
Les colorants Utilisés surtout pour leur effet asséchant dans l’érythème fessier du nourrisson

- Préférer les solutions aqueuses aux solutions alcooliques.
- Produits extrêmement  salissants (colorent la peau et le linge)

 

- Eosine aqueuse
- Eosine alcoolique
- Solution de Milian
- Fluorescéine

 

L’alcool éthylique   Contrairement à une idée répandue, l’alcool à 70° est la meilleure dilution, l’alcool à 90° étant moins efficace.
Utilisé pur son effet désinfectant

- Il dessèche la peau, pique et est inflammable.
- Ne pas appliquer sur les muqueuses ou les plaies.

        

- Alcool à 70°
- Alcool à 90°
- Alcool modifié
- Alcool camphré  

Remarque :

- Attention, le camphre présent dans l’alcool modifié peut être dangereux car il peut entraîner, à fortes doses, des convulsions chez le nourrisson et l’enfant. Respectez toujours les conseils de posologie et d’administration :
- Ne pas appliquer sur une surface étendue du corps    
- Ne pas utiliser chez le nourrisson de moins de 30 mois et chez l’enfant ayant eu des antécédents de convulsions.
    

 

Les dérivés iodés L’iode et ses dérivés conviennent aux plaies et brûlures superficielles peu étendues.  

- Ne pas associer aux antiseptiques contenant du mercure (formation de composés caustiques)
- A éviter en cas d’intolérance à l’iode (allergie), chez la femme enceinte et chez le jeune enfant  

- Betadine ®
- Alcool iodé  

Les biguanides

(Chlorhexidine)

- Elle est utilisée dans de nombreuses préparations.
- Elle est bien tolérée.
- Antisepsie de la peau et des muqueuses.  

- Ne pas utiliser pour les lavages d’oreille et ne pas appliquer sur l’œil.  
- Inactivée par le savon
- Il est parfois nécessaire de rincer l’antiseptique pour certaines marques (voir notice)
- Conserver à l’abri de la lumière.  

- Biseptine®
- Septeal®
- Hibitane®
- Mercryl®
- Cytéal®  

Les dérivés chlorés

(Hypochlorite de sodium)  

Antisepsie de la peau et des muqueuses   Ils peuvent être irritants  

- Dakin Cooper®
- Amukine®  

Les diaminidines

(Hexamidine)

Antisepsie de la peau et des muqueuses

Elle est bien tolérée  

A éviter sur les muqueuses en raison de la présence d’alcool.  

- Hexomédine®
- Hexaseptine®  

Les ammoniums quaternaires  

Antisepsie des plaies superficielles.

Ont également un effet détergent  

- Ne pas appliquer sur les muqueuses génitales, dans l’œil ou dans l’oreille.
- Inactivé par le savon

- Cetavlon®
- Sterlane®  

Les carbanilides

(Triclocarban)  

Antisepsie de la peau et des muqueuses.

Bien rincer après emploi  

Ne pas utiliser avec de l’eau très chaude (formation de composés toxiques – dérivés chlorés).  

- Solubacter®
- Septivon®
- Cutisan®  

Les organomercuriels (NSFP:ne se fabrique plus) Traitement d’appoint des affections cutanées infectées ou susceptibles de le devenir.   Ne pas associer aux antiseptiques contenant de l’iode (formation de composés caustiques)

- Dermachrome®NSFP
- Merfène®NSFP
- Mercryl Laurylé® NSFP(devient Mercyl sol moussante sans mercure)

Les oxydants  

(Eau oxygénée à 10 Volumes = 3% ;

Permanganate de potassium dilué)  

- Effet hémostatique

- Nettoyage des plaies

- Ils sont desséchants.
- L’eau oxygénée est caustique à partir de 20 volumes.
- Le permanganate de potassium colore la peau et le linge en violet. Ne pas l’associer au nitrate d’argent ou à l’eau oxygénée.  

Le nitrate d’argent (solution aqueuse à 1 % ou 2%)  

Utilisé dans les dermatoses suintantes, érythème fessier   - Ne pas associer au permanganate de potassium (irritant)  

II. Expérience du Centre Antipoison de Lille 

Quelques chiffres…

En 2002, le CAP de Lille a enregistré 516 cas d’intoxication par des antiseptiques chez des enfants. La majorité des accidents survient chez des enfants de 1 à 4 ans.
Il s’agit :
- d’accidents domestiques dans 88,1 % des cas (455 cas ), le plus souvent par ingestion des antiseptiques qui sont mal rangés dans l’armoire à pharmacie par exemple.
- de la confusion des dosettes d’antiseptiques avec celles de sérum physiologique dans 9,6 % des cas (50 cas).
- de mélanges d’antiseptiques dans 2,3 % des cas (11 cas).

Ces intoxications restent bénignes dans la plupart des cas : 460 enfants sur 516 sont restés asymptomatiques. (= 90 %). Cependant dans 56 cas (= 10 %), des signes cliniques ont été constatés. Ils sont tous de faible gravité :
- vomissements (35cas)
- toux (10 cas)
- irritation cutanée (9 cas)
- irritation oculaire (7 cas)
- irritation O.R.L (7 cas)

Dans 90% des cas, l’intoxiqué a pu rester à domicile. 

III. Cas particulier des dosettes d’antiseptiques 

Nous avons constaté en 2002 au centre antipoison de Lille, 50 cas de confusion entre les dosettes de sérum physiologique utilisées pour le lavage nasal et oculaire des enfants, et les dosettes d’antiseptiques, notamment celles à base de chlorhexidine (38 cas sur les 50). En effet, il existe une grande ressemblance entre ces deux conditionnements et nous attirons votre attention sur le fait qu’il faut toujours bien vérifier quel produit est utilisé. 

Les antiseptiques mal utilisés, dans une voie qui ne leur est pas indiquée, peuvent entraîner des irritations oculaires ou nasales, voire des fausses routes. Heureusement, nous observons rarement ces signes. 

ph-serumphy dans Recherche Santé Medecine Pharmacie ph-antiseptique
Dosettes de sérum physiologique  Dosettes de différents antiseptiques

 

 IV. Quelques conseils pour une bonne utilisation des antiseptiques cutanés.

 Utilisation :

- Vérifier toujours la date de péremption
-
Indiquer la date d’ouverture sur le flacon 
-
Fermer le flacon après chaque utilisation
-
Respecter la durée d’utilisation du produit après son ouverture
- Utiliser de préférence des doses unitaires ou de petits conditionnements
-
Nettoyer à l’eau et au savon la plaie puis rincer abondamment avant l’application de l’antiseptique. En effet le savon rend certains antiseptiques inefficaces !

Ne pas mélanger plusieurs antiseptiques sur une même blessure. Il est inutile voire dangereux d’associer plusieurs antiseptiques. Il existe des incompatibilités et certaines associations peuvent provoquer des phénomènes toxiques (par exemple, l’association dérivé mercuriel et dérivé iodé)
-
Attention : les antiseptiques cutanés ne doivent pas être avalés !!

En cas d’accident :

- Ne pas s’affoler!
- Ne pas faire vomir
- Ne pas donner de lait
Appeler le CAP au  0 825 812 822  si vous  vivez  en France.

Pour éviter l’accident : 

- Séparer les antiseptiques à usage externe des autres médicaments
-
Tenir hors de portée des enfants
-
Ne pas transvaser les produits
-
Toujours lire la notice du produit qu’on va utiliser

————————————————————————————-

————————————————————————————

————————————————————————————

————————————————————————————

————————————————————————————-

                                  

Produit                   ALCUTHIOL         Activité           découverte

                                -antivirale                                          ALGERIE                      Dr ASSAS                                                        

antiseptique                                 -antibacterienne      date 2007        

 -antimycotique      -antiparasitaire  - anti MORGELLONS .

Developpement  en voie

nouveau                                         -antiprotozoaire    

 

  +ANTI-OXYDANT

———————————————————————————–

 Applications:   toutes  voies

————————————————————————————

En voie d enregistrement

————————————————————————————-

 FAMILLE:   Colorant+ alcool + Metalloide

————————————————————————————

NON TOXIQUE     NON IRRITANT    ANTI ALLERGENIQUE

————————————————————————————

Go to fullsize image

———————————————————————————–

———————————————————————————–

———————————————————————————–

————————————————————————————

Désinfecter avec le vinaigre
English translation

« Utiliser le vinaigre comme désinfectant,
c’est utiliser le nettoyeur écologique originel. »

Désinfecter avec le vinaigre remonte au temps de la Rome antique. Partout où ils allaient, les soldats romains ajoutaient du vinaigre à leur eau de consommation pour la désinfecter. Ceci aidait à tuer tout agent infectieux présent dans l’eau et agissait aussi en tant que tonique énergisant.

Durant le Moyen Âge, les gens avaient décidé de désinfecter avec le vinaigre pour aider à combattre plusieurs maladies, y compris la peste bubonique.

À partir de la guerre civile américaine jusqu’à la fin de la première guerre mondiale, les soldats ont utilisé le vinaigre de cidre de pomme comme désinfectant pour nettoyer et désinfecter les blessures.

Aujourd’hui, le vinaigre est utilisé pour tuer les microbes un peu partout dans la maison, particulièrement dans la cuisine sur les dessus de comptoir et les planches de coupe, ainsi qu’en tant qu’eau de rinçage pour tuer les microbes sur les fruits et légumes.

 

Recherches

 

planche de coupe

Un rapport de recherche publié en 1996 sur le nettoyage des aliments et des surfaces de préparation des aliments, démontra que l’efficacité de désinfecter avec le vinaigre pouvait être multipliée par 10 quand la surface et/ou les aliments étaient vaporisé avec du vinaigre à concentration normale (acide acétique 5%) ET du peroxyde d’hydrogène (3%), par rapport à l’utilisation de l’un ou l’autre de ces produits isolément.
Les chercheurs ont découvert que la vaporisation combinée de ces produits tuait pratiquement toute salmonelle, shigella et bactérie E. coli se trouvant sur les aliments et surfaces de préparation des aliments.

En février 2006, des chercheurs du « MicroChem Lab Inc, » à Euless au Texas réussirent à hausser la barre. Ils ont démontré dans « The American Society for Microbiology » qu’une solution de vinaigre et d’eau de Javel domestique pouvait être utilisée, non seulement comme désinfectant, mais qu’elle s’était révélée être un agent stérilisateur très efficace contre les spores bactériennes sur les surfaces ayant servi aux tests.

experience lab

Selon les chercheurs, « Nous considérons que les spores bactériennes sur les surfaces sont les microbes les plus résistants aux désinfectants ; un désinfectant capable de tuer de telles spores devrait être en mesure de tuer tous les types de bactéries végétatives, fongueuses, microbactériennes et les virus. »  Ils ont découvert que la solution vinaigre – eau de Javel stérilisait toutes les surfaces traitées en 20 minutes, alors que l’eau de Javel domestique utilisée seule contre les spores était efficace après 20 minutes sur seulement 2,5% des surfaces.

Pour préparer cette solution stérilisante, le Dr Norman Miner (un des chercheurs de l’étude) recommande de procéder comme suit :

  • Diluez 5 onces (156 ml) d’eau de Javel domestique
    dans un gallon (3,8 litres) d’eau
  • Ajoutez 8 onces (250 ml) de vinaigre blanc

Donc, si vous voulez vraiment stériliser cette vieille planche de coupe dans votre cuisine, ne faites pas que désinfecter avec le vinaigre, nettoyez-la avec la solution vinaigre – eau de Javel, attendez 20 minutes, et voilà!  Vous y êtes!

Il faut cependant être très prudent avec les solutions stérilisantes.
Le Dr Miner précise ceci: « J’aimerais rappeler à tous que les produits anti microbiens sont toxiques. Leur utilisation devrait être accompagnée de plusieurs précautions telles, une ventilation adéquate, des solutions de rinçage, vêtements protecteurs, etc. »

________________________

Comment cela fonctionne-t-il ?

experience lab 2
L’eau de Javel domestique ordinaire contient environ 5,2% d’hypochlorite de sodium  (NaOCI) dans l’eau, et il a un pH d’environ 12. Cependant, lorsqu’elle est utilisée comme désinfectant de surface environnemental, elle est habituellement diluée 10 à 25 fois avec de l’eau, ce qui abaisse son pH à 11, environ.
À un niveau de pH alcalin de 8,5 ou plus haut, la majorité de l’eau de Javel est formée d’ions de chlorite (OCI-).

Lorsque le pH est à un niveau acide de 6,8 ou moins, la majorité de l’eau de Javel est formée d’hypochlorite (HOCI). Or, l’hypochlorite (HOCI) est environ 80 à 200 fois plus antimicrobien que l’ion de chlorite (OCI-).

En ajoutant du vinaigre à la solution diluée de l’eau de Javel, vous abaissez son pH, transformant ainsi la majorité de l’eau de Javel en hypochlorite, un « tueur » de microbes beaucoup plus puissant !

Selon le Dr Miner, « L’eau de Javel diluée avec un pH alcalin est un désinfectant plutôt pauvre, mais avec un pH acide, l’eau de Javel diluée tuera à peu près tout en 10 à 20 minutes. »

Référence :
Medical News Today – Killing Power Of Bleach Increased By Vinegar -
22 Feb 2006 (Web Link)

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

ANNONCES & annonceurs

Lundi 10 mai 2010

ANNONCEUR MONDIAL
http://www.hays.fr/index.aspx

 

ANNONCEUR ALGERIEN

http://www.emploialgerie.com/

http://www.algeriemploi.com/index.php
ANNONCEUR FRANCAIS

http://www.pharmaceutiques.com/emploi/consulteroffres/
—————————————————————————–