• Accueil
  • > Recherche Santé Medecine Pharmacie

Archive de la catégorie ‘Recherche Santé Medecine Pharmacie’

LA HERNIE DISCALE EN VIDÉO

Dimanche 2 octobre 2016
Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

http://www.e-sante.fr/laminectomie-lombaire-expliquee-en-video/video/973

 

LA LAMINECTOMIE LOMBAIRE EXPLIQUÉE EN VIDÉO

 http://www.e-sante.fr/hernie-discale-en-video/video/973

 

LA HERNIE DISCALE EN VIDÉO

La colonne vertébrale, ou rachis, comporte une série d’os appelés vertèbres qui assurent la liaison du crâne au bassin. Les vertèbres sont séparées par des disques intervertébraux remplis d’une substance gélatineuse, ayant un rôle d’amortisseur.

La moelle épinière est nichée à l’intérieur d’un conduit allant de l’encéphale jusqu’à la base de la colonne vertébrale. De la moelle épinière partent des racines nerveuses à destination des bras, des jambes et des autres parties du corps. Par l’intermédiaire de la moelle épinière et des racines nerveuses, l’encéphale envoie au corps des signaux régissant la motricité et toutes les fonctions du corps.

Un traumatisme ou une lésion dans le dos peuvent provoquer une fêlure desdisques amortisseurs ou une saillie (hernie) des disques intervertébraux en dehors de leurs limites normales ; les disquescompriment alors les racines nerveuses.

La compression d’une racine nerveuse peut être douloureuse, et comme ces racines nerveuses cheminent vers d’autres parties du corps, une douleur, des picotements ou un engourdissement peuvent se ressentir dans d’autres parties du corps. Le traitement d’une hernie discale dépend de la gravité de la lésion.

Article publié par  le 19/08/2010
Cet article n’a pas fait l’objet de révision depuis cette date. Il figure dans le planning de mises à jour de la rédaction.

 

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

VENTRICULOGRAPHIE EXPLORATION NEUROSCIENCES

Dimanche 2 octobre 2016

http://rontgen.sfrnet.org/EVOLUTION_DES_TECHNIQUES/HTML/cerebrale.html

 

http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:http://afppe.poitou.online.fr/Site%2520A.F.R.H.A/explocervoventriculo.htm

https://www.google.dz/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fafppe.poitou.online.fr%2FSite%2520A.F.R.H.A%2Fimages%2Fexplocervo%2Fventriculo2.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Fafppe.poitou.online.fr%2FSite%2520A.F.R.H.A%2Fexplocervoventriculo.htm&docid=ufKx_PrLR5a0UM&tbnid=qVQKinTymDxOEM%3A&w=470&h=400&bih=858&biw=1280&ved=0ahUKEwigvIG-0LzPAhUEOz4KHYXlAlEQMwgcKAAwAA&iact=mrc&uact=8#h=400&imgdii=qVQKinTymDxOEM%3A%3BqVQKinTymDxOEM%3A%3B3DUY4Bm68rsu1M%3A&w=470

 

https://encrypted-tbn2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRCtYZ3Ym83kc_re84IiikwUPXEu7bw6nC2K-x3peDDe0264OsN

 

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

Myélographie Informations sur l’examen de la moelle épinière

Dimanche 2 octobre 2016

https://youtu.be/UYKT5rWkyhcImage de prévisualisation YouTube

Ponction lombaire : bases anatomiques et technique de réalisation

https://youtu.be/2cQgj4ryVHsImage de prévisualisation YouTube

Myélographie par voie haute

https://youtu.be/plQDnpNqkv8Image de prévisualisation YouTube

Myelo.mpg

 

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

Ponction lombaire : bases anatomiques et technique de réalisation

Dimanche 2 octobre 2016

https://youtu.be/i_UO0NkUrYoImage de prévisualisation YouTube

 

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

L’œdème de la papille

Dimanche 2 octobre 2016

http://ophtalmologie.pro/oedeme-papille/

 

 

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

Maladie neurodégénérative

Dimanche 2 octobre 2016

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Maladie_neurod%C3%A9g%C3%A9n%C3%A9rative

 

 

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

LCR : liquide céphalo rachidien , normal et anomal

Dimanche 2 octobre 2016

http://www.uvp5.univ-paris5.fr/WIKINU/docspecialites/NEUROPHYSIOLOGIE/Neurophysiologie_UPMC/2007-neurophysio-LCR-jfv.pdf

 

 

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

lavement ,lavements ,lavement colorectal ,hydrotherapie du colon

Samedi 23 juillet 2016
Image de prévisualisation YouTube

 

L’idéal est de se faire un lavement tous les mois !

Le lavement permet l’évacuation des matières faciles à dissoudre situées dans le colon gauche. Un lavement permet de nettoyer 30 cm de colon (sur une longueur totale de 1m60 en moyenne). Pour éliminer les bouchons durs et anciens et nettoyer le colon en entier, il faut pratiquer une hydrothérapie du colon.

Le lavement est plus fastidieux et moins efficace que l’hydrothérapie du colon, mais c’est mieux que de ne rien faire du tout !

Les lavements sont très indiqués en cas de fièvre : les grand-mères le faisaient à leurs petits enfants quand ils étaient malades…

Le lavement : pour qui ?

Ils sont très indiqués chez les personnes âgées qui ont beaucoup de diverticules (dans le colon gauche) et pour qui les hydrothérapies du colon sont contre-indiquées.

Les lavements peuvent aussi être fait chez les enfants, car on ne pratique pas d’hydrothérapie du colon sur un enfant.

Comment faire votre lavement ?Mettre 2 litres d’eau minérale tiède (1 litre chez l’enfant) ou de l’eau bouillie du robinet dans un boc à lavement (acheté en pharmacie) et dissoudre
- 2 grosses cuillères à soupe de gros sel bien dissous
- ou bien 1 cuillère à soupe de gros sel + une cuillère à soupe de Chlorure de magnésium ou de sel de Nigari
- ou encore 2 tasses de café bio
- ou 2 litres d’infusion de camomille (on met une poignée, on laisse infuser 10 minutes, tiédir filtrer avant le lavement et mettre ces 2 litres d’infusion dans le boc à lavement).

Puis s’installer tranquillement dans une pièce ou vous ne serez pas dérangé, mettre le boc à 1 mètre au dessus, bien attaché. Se coucher sur le coté droit ou à genou les fesses en l’air.
Retirer l’air du tuyau, en faisant arriver l’eau jusqu’au robinet, introduire la canule lubrifiée avec un peu de vaseline dans l’anus et ouvrir le robinet à moitié afin que l’eau entre doucement ; se masser le ventre, garder et évacuer quand on en a envie…

http://www.hydrotherapie-colon.fr/blog/spip.php?article15

http://www.hydrotherapie-colon.fr/blog/spip.php?article120

L’hydrothérapie du colon : ce soin inconnu, facile et nécessaire

mardi 30 juin 2009, par Marie-Claude

J’ai écrit cet article en 2001 !

Encore trop méconnue en France, cette pratique est courante dans de nombreux pays où la prévention des maladies est une priorité. Découvrir le nettoyage du colon à 60 ans, pour une personne qui souffre de constipation chronique depuis l’enfance, est un soulagement, une joie et aussi une rage de n’avoir pu le faire avant. Je le constate toujours depuis 11 ans que je fais avec conviction les hydrothérapies du colon en 1990.

Médecin généraliste pendant 20 ans, afin de soulager de nombreux malades, cette spécialisation m’est apparue une alternative efficace et naturelle à la prescription de médicaments, obligatoire à l’issue de toute consultation médicale classique enseignée à l’Académie de Médecine. Un colon encrassé depuis l’enfance est fatigué et commence à souffrir de façon bientôt irréversible autour de la quarantaine : l’hydrothérapie du colon est alors urgente. En effet, un colon long ( méga) et bouclé ne se vide jamais complètement, les matières s’accumulent dans ce colon qui perd de plus en plus sa capacité de les évacuer ; il s’encrasse, se dilate ( dolicho) et devient un colon constipé chronique avec des matières dures et très toxiques.

Il faut parfois user de patience et de tact pour prouver à ces constipés chroniques que c’est difficile mais possible de retirer de leur colon -fatigué et pollué- ces vieilles matières qui les intoxiquent et les font souffrir en permanence.

Car quelle est la prétention de l’hydrothérapie du colon ? Retirer du colon ces matières fécales parfois très très anciennes…

Et que sont ces matières fécales ? Des déchets de notre alimentation.

Qu’est ce que notre alimentation ? N’est-ce point et de plus en plus de la « cochonnerie » chimique et biologiquement modifiée !

On peut imaginer la toxicité des déchets de ces saletés qu’on avale ! Après les pesticides, engrais, pétrole, conservateurs, colorants, dioxine et autres hormones et antibiotiques, le prion, les OGM, que ne sont-ils prêts à inventer, nos industriels/chercheurs agro-alimentaires, pour rendre notre alimentation dangereuse ?

Les américains gros producteurs et consommateurs d’aliments chimiques en tous genres l’ont bien compris et pour rester malgré tout en bonne santé, ils se font nettoyer le colon depuis 40 ans. Il y a même une régression du cancer aux Etats Unis (info lue dans la presse en 2001) c’est bien compréhensible puisque les américains ne gardent pas dans leur colon les matières fécales anciennes et toxiques.

De nombreux américains font une « colonic irrigation » au moins une fois par mois : ils éliminent ainsi les déchets alimentaires toxiques de leur corps et préviennent ainsi beaucoup de cancers de « cause inconnue ».

Le président Reagan avec son cancer du colon, il y a 30 ans environ, a fait malgré lui la meilleure politique de santé en montrant à son peuple l’exemple à ne pas suivre !

Apprendre à connaitre et à respecter son colon en le nettoyant très régulièrement pour lui éviter cette dégénérescence rapidement fatale a été dès lors la préoccupation de tout américain bien conscient de la nécessité de la prévention des maladies .

Le nettoyage du colon ou hydrothérapie du colon est une pratique facile et nécessaire tout au long de la vie pour assurer une bonne hygiène de vie.

La méthode est simple indolore propre agréable si on se prépare bien. Il ne faut pas trop attendre pour se nettoyer le colon : quand celui-ci devient dilaté, fatigué, encrassé de matières dures collées à la paroi, alors la séance est plus délicate : quelques jours avant, il suffit de manger léger et prendre des produits pour ramollir les matières afin qu’elles soient plus facilement dissoutes dans l’eau et sortent mieux.

La séance est propre et sans odeur car les matières fécales sont éliminées par un tuyau à usage unique bien sûr. Elles passent ensuite dans les canalisations.

Malheureusement cette méthode est encore méconnue en France, et les arguments des détracteurs ont pour but de faire peur aux gens. pour qu’ils continuent à être malades et consommer des médicaments). Pourtant, j’ai adressé de nombreuses fois aux urgences des malades en occlusion intestinale. Cette complication aurait été facilement évitée si leur médecin leur avait conseillé un lavage de leur colon constipé.

Dés le plus jeune âge, on apprend à retenir ses matières parce que c’est sale. A l’école, on empêche les enfants d’aller aux toilettes quand ils en ont envie, et cette frustration continue pendant la vie étudiante et professionnelle. Les français sont des constipés chroniques à cause de leur éducation : peur du thermomètre, peur du suppositoire, complexe pour aller aux toilettes. Il n’est pas étonnant que l’hydrothérapie du colon passe aux yeux des français- médecins compris- pour une méthode douloureuse et sale, alors que c’est une méthode douce et propre.

Personnellement je ne pratiquerais pas l’hydrothérapie du colon aux autres si ce n’était pas absolument propre hygiénique et efficace ! En tous cas, le nettoyage terminé, on ressent un bien-être incomparable, autant physique que psychique.

Docteur Marie-Claude Carpentier.

 

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

Atrophie Multi systématisée

Jeudi 14 juillet 2016

La maladie

Atrophie Multi systématisée   dans Dossiers bandeau_images_centre_ams-cb669

Définition

Publié le 14/06/2011 à 14h20 (mis à jour le 13/02/2015 à 13h26)

amslogo2-f25b8 dans Les innovations de la Santé:médicales et pharmaceutiqueL’Atrophie MultiSystématisée (AMS) est une maladie neurologique évolutive rare (2 à 5 AMS pour 100 000 habitants), due à une perte de neurones (atrophie) dans plusieurs régions (ou systèmes) du cerveau, d’où le nom d’atrophie multisystématisée.

Elle peut provoquer des troubles différents d’une personne à l’autre en fonction de la combinaison, variable, des zones atteintes. Cependant on reconnaît deux grandes formes :

  • l’une parkinsonienne (AMS P),
  • l’autre cérébelleuse (AMS C).

C’est une maladie de l’adulte, survenant le plus souvent entre 50 et 70 ans. Elle n’est pas contagieuse et il n’y a pas de forme héréditaire prouvée à ce jour.

Elle se caractérise par l’association à différents degrés de :

  • symptômes parkinsoniens (lenteurs, raideurs, tremblements, …),
  • symptômes cérébelleux (déséquilibre, maladresse,…),
  • symptômes de dysautonomie : problèmes de régulation de la pression sanguine (hypotension orthostatique), troubles génito-urinaires, troubles du transit, troubles de la régulation de la température et de la sudation,
  • symptômes associés : troubles de la déglutition, sommeil agité, ronflements, difficultés respiratoires, fatigue intense.

L’apparition progressive des symptômes, leur évolution dans le temps et leur variabilité rendent le diagnostic initial difficile et peuvent le retarder.

Évolution

La combinaison des troubles et leur progression évoluent vers un handicap fonctionnel majeur un handicap qui peut affecter la mobilité, la communication, l’alimentation… contraignant la personne et son entourage à adapter leur environnement et leurs habitudes de vie.

Traitement

Comme dans la plupart des maladies neurodégénératives, la cause exacte de cette dégénérescence cellulaire étant inconnue, il n’existe pas actuellement de traitement pouvant guérir l’AMS. Cependant, il existe des médicaments et des techniques permettant de soulager les troubles moteurs, les baisses de tension aux changements de positions, les troubles urinaires, …

http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?Lng=FR&Expert=102

http://www.msa-ams.be/MSA-AMS/QUEST-CE_QUE_LAMS/QUEST-CE_QUE_LAMS.html

http://www.chu-toulouse.fr/-la-maladie,1432-

http://www.chu-rouen.fr/page/mesh-descripteur/ams-atrophie-multisystematisee

https://www.chu-bordeaux.fr/Patient-proches/Maladies-rares/Centre-de-r%C3%A9f%C3%A9rence-de-l-Atrophie-multisyst%C3%A9matis%C3%A9e-(AMS)/

 

http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2574640/fr/atrophie-multisystematisee

 

http://images.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fimages.slideplayer.fr%2F1%2F475410%2Fslides%2Fslide_33.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Fslideplayer.fr%2Fslide%2F475410%2F&h=720&w=960&tbnid=qG9YQ4piy3ywMM%3A&docid=Bbq0Hsb46GieNM&ei=MbmHV5LzIsPnUpjIhqAL&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=2169&page=1&start=0&ndsp=20&ved=0ahUKEwjSz9LMq_PNAhXDsxQKHRikAbQQMwgoKAUwBQ&bih=773&biw=1152

http://ici.radio-canada.ca/regions/manitoba/2013/04/09/003-suicide-assiste-susan-griffiths-proces-lettre-deputes.shtml

http://www.actuscimed.com/2013/02/lhistoire-naturelle-de-latrophie.html

 

http://www.jle.com/fr/revues/pnv/e-docs/l_atrophie_multisystematisee_285814/article.phtml?tab=images

fichier pdf AtrophieMultisystematisee-FRfrPub8744

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

coloscopie

Mardi 28 juin 2016

 https://digestion.ooreka.fr/comprendre/coloscopie

Coloscopie

Écrit par les experts Ooreka

La coloscopie s’adresse à toute personne qui présente des symptômes au niveau du côlon, qui présente des antécédents familiaux de cancer du côlon ou chez qui un test de dépistage a détecté dusang dans les selles. Elle est particulièrement indiquée à partir de 50 ans.

Principe de la coloscopie

La coloscopie (ou colonoscopie) est l’exploration directe du côlon à l’aide d’un coloscope.

  • Cette sonde souple dotée d’une caméra vidéo miniaturisée permet au gastro-entérologue de visualiser sur écran la paroi du gros intestin et d’enregistrer les images ou des photographies.
  • Des instruments associés permettent de petites interventions et des biopsies.

On appelle un peu abusivement coloscopie virtuelle l’image reconstituée du côlon après un scanner 3D.

coloscopie dans ANIMATION

But de la coloscopie

La coloscopie a d’abord un but diagnostique. Pendant cet examen, le spécialiste :

  • explore visuellement toute la paroi colique et observe directement un cancer même de petite taille et encore superficiel, un ou des polypes, des diverticules, une maladie inflammatoire de type maladie de Crohn ou rectocolite hémorragique ;
  • effectue les prélèvements (biopsies) pour examen des différentes lésions au microscope.

La coloscopie est un examen très performant. De très petites lésions, de l’ordre de quelques millimètres, sont vues lors d’une coloscopie alors qu’elles seraient indétectables avec un autre examen, tel un scanner abdominal classique par exemple.

La coloscopie permet aussi un acte thérapeutique : l’ablation au bistouri électrique ou la photocoagulation de polypes grâce au laser inséré dans le coloscope. La coloscopie virtuelle ne permet pas cette intervention indolore.

Préparation de la coloscopie

Matériel coloscopie

La coloscopie se pratique sur un intestin vide.

  • Au moins 10 jours avant la coloscopie (sauf examen décidé en urgence), le patient doit éviter de consommer de l’aspirine et de l’ibuprofène susceptibles de favoriser un saignement pendant l’examen.
  • La prise d’un anti-agrégant plaquettaire doit être signalée au gastro-entérologue et la prise d’anticoagulants peut contre-indiquer l’examen.
  • Trois jours avant la coloscopie, un régime sans résidus est instauré : pas de fibres végétales (fruits, légumes, pain et céréales complètes). Une alimentation semi-liquide, à base de soupes et de purées, est conseillée.

La veille de la coloscopie, un laxatif est absorbé. Le matin de l’examen, un lavement évacuateur est parfois administré.

Pendant la coloscopie

La coloscopie se déroule en principe après injection d’un tranquillisant ou d’un sédatif (anesthésie de courte durée) par perfusion.

  • Le sujet est couché sur le côté gauche :
    • Le coloscope, introduit par l’anus, remonte ensuite le rectum puis les différents segments du côlon, gonflé par injection d’air, jusqu’au caecum.
    • Cette progression, suivie sur écran, demande en moyenne 10 minutes.
  • Le passage des angles gauche et droit du côlon, pourtant facilité par la souplesse des coloscopes modernes, peut provoquer une gêne ou une douleur modérée passagère.
  • C’est au cours du lent retrait de la sonde que le gastro-entérologue observe et analyse l’image du côlon sur son écran vidéo. Il peut aussi décider de pratique une biopsie ou de détruire un polype grâce aux instruments associés à la caméra.
  • L’examen complet dure 20 à 30 minutes, parfois un peu plus si plusieurs polypes sont détruits.
  • Le sujet reste allongé une à deux heures, selon la profondeur de l’anesthésie pratiquée, puis il peut rentrer chez lui.
  • Un premier compte-rendu oral lui est donné par le spécialiste. Un compte rendu complet, avec photos ou DVD des images, et résultats des biopsies est adressé au médecin traitant dans les meilleurs délais.
  • Une coloscopie de contrôle peut être conseillée dans un délai de 3 à 5 ans.
 dans Dossiers

Risques de la coloscopie

Le risque principal est un saignement mineur provoqué par le passage du coloscope sur une paroi colique fragile.

La perforation colique est une complication exceptionnelle, mais qui impose une réparation chirurgicale urgente, d’où l’obligation de pratiquer la coloscopie en milieu hospitalier à portée d’un bloc chirurgical.

Les risques infectieux, notamment la transmission de l’hépatite C, sont en principe réduits à néant avec les coloscopes modernes entièrement stérilisés après chaque utilisation.

Image de prévisualisation YouTube

historique  comment on prospectait et soigner !!!!,,,,???

 

Image de prévisualisation YouTube

 

coloscopie

Image de prévisualisation YouTube

coloscopie de depistage

 

Image de prévisualisation YouTube

preparation pour coloscopie

 

Image de prévisualisation YouTube

 

diverticulose du colon

 

Image de prévisualisation YouTube

unite d endoscopie digestive

 

Image de prévisualisation YouTube

maladie de crohn

Image de prévisualisation YouTube

rectocolite hemorragique

Ce qu il faut faire comme traitement medical pré

Ce qu il faut faire comme traitement médical pré-instrumentation comme colonoscopie  /fibroscopie etc pour personnes a risque,Préopératoire  et post opératoire  ( selon DR ASSAS Mostepha  ) 
Corriger une HYPERTESION ARTERIELLE 13 MAX dans ces cas est considérée comme telle09 MIN est considérée comme telle  ici Choisir des antihypertenseursNON VASODILATATEURComme les antagonistes anti- adrénergiques. 
Corriger une anémie    
     
Antibiotiques Par voie injectableUNIQUEMENT  03 j avantJusqu’ a 03 j après si nécessaire
Vitamine KExp phytomenadione Par  voie injectable10mg/j 03 avantJusqu’ a 03 j après si nécessaire 
Vitamine CAcide ascorbique Injectable 03 j avant et jusqu’ a 03 j après si nécessaire
Acide pantothénique  Inj si possibleOu   oral SI MUQUEUSE FRAGILE
     
antiparasitaires cure  
AntimycotiquesSurtout chez les diabétiques ET LES immun déficients.  Fluconazole(seulement 50% des souches sensibles)  Voriconazole(100% des souches sensibles actuellement°)
     
Corticoïdes EN CAS DE NECESSITEEN CP OU INJ ACTION ANTI INFLAMMATOIRE ET ANTI HEMORRAGIQUE03 J et jusqua 03 aprés
     
LOCALEMENTPOMMADE  MIXTE CORTICOIDE/ANTISEPTIQUE/NYSTATINE    
     
 REGIME ALIMENTAIRE  CIRCONSTANCIEL  dans le but cité plus haut 
Produits a caractère laxatifEXP  Pruneaux  Aliments  sans fibresEXP purée de pomme de terre Hydratation maximaleEXP  Thé ,jus a la menthe…. 

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 
12345...16